Get Adobe Flash player

Historique du parachutisme

Si des sauts à partir d’une tour sont relevés dès l’Antiquité sur le pourtour méditerranéen, en Chine et que Léonard de Vinci dessina son propre prototype, c’est le Français Louis-Sébastien Lenormand qui inventa le terme et le dispositif. Avec son parachute, renforcé d’armatures en bois, il saute de l’observatoire de Montpellier en 1783.

Un autre Français, André-Jacques Garnerin, fera évoluer l’engin en n’utilisant que de la toile pour sa conception. Après un saut d’une montgolfière réussi en 1797, le parachute moderne était né.

En 1912, l’Américain Charles Berry est le premier à réaliser un saut en parachute à partir d’un avion.

L’utilisation massive du parachute dans l’armée ne commencera qu’après la première guerre mondiale. 2 raisons expliquent ce retard : le poids du parachute alors que les appareils manquent de puissance, ainsi que les craintes du commandement de voir les pilotes quitter l’avion trop vite en cas d’avarie bénigne. Il faudra attendre l’apparition des avions de transport permettant le largage des troupes afin de développer le parachutisme à grande échelle.

Le parachutisme sportif se développera après la seconde guerre mondiale. Après 1980, la voile rectangulaire remplace le parachute rond classique. De nouvelles disciplines apparaissent : le base jump, le parachute ascensionnel, le parapente et autres Sky Surf.